Rétrocession des biens : Une délégation du musée du Quai Branly à Cotonou

Culture

En vue de la préparation technique du transfert physique des œuvres culturelles, le Bénin accueille dès ce jeudi 25 mars reçoit une mission française.  En effet, sur l’initiative du Président béninois et à la suite d’un fructueux dialogue de coopération muséale et patrimoniale, les gouvernements béninois et français se sont engagés à faire de la restitution des biens culturels, un levier important de la coopération au développement.

La visite d’une mission française au Bénin, entre dans le cadre du consensus trouvé entre les deux pays de la restitution des biens culturels. En effet,  le 16 décembre 2019, le Ministère de l'Europe et des affaires étrangères et le Ministère de la culture de la République française et le Ministère des affaires étrangères et de la coopération et le Ministère du tourisme, de la culture et des arts de la République du Bénin ont signé un "Programme de Travail Commun".

Ce programme vient insuffler une nouvelle dynamique à la coopération au développement entre les deux pays. Une dynamique marquée par le vote de la loi n° 2020-1673 du 24 décembre 2020 relative à la restitution de biens culturels à la République du Bénin et à la République du Sénégal. L’article 1er de ladite loi stipule que les vingt-six œuvres provenant d’Abomey conservées dans les collections nationales placées sous la garde du musée du quai Branly-Jacques Chirac cessent de faire partie de ces collections.

Cette mission qui commence ce jeudi 25 mars à Cotonou entre les deux parties, a pour objectif principal la définition d'un protocole opérationnel pour le transfert physique des œuvres et à évaluer les besoins de transfert de compétence en lien avec la restitution des biens culturels. Aussi, permettra-t-elle  aux deux parties de travailler sur des aspects d’ordre général et d’intérêt majeur notamment, l’évolution du cadre juridique et règlementaire dans le domaine du patrimoine au Bénin ; la cession des images des 26 œuvres ; l’accès aux socles et à autres supports (documentation, images) accompagnant les œuvres et l’organisation d’évènements spécifiques en France et au Bénin pour le départ et l’accueil des œuvres. De façon précise, il s’agira pendant la mission, d’une séance de cadrage opérationnel de la mission sera organisée en début de la mission en présence des parties prenantes ; des visites de travail sur le site d’accueil des œuvres et à l’Ecole du patrimoine africain seront effectuées ; des sessions de travail seront tenues ; et d’une restitution aux Ministres en charge de la coopération et de la culture. A noter qu’au terme de la mission, un relevé des principales résolutions de la mission sera élaboré ainsi qu’une feuille de route détaillée relative aux activités conjointes des professionnels et techniciens du patrimoine du Bénin et de la France.

Raoul Donvidé.