Retour des biens culturels : Une réalité

Culture

Dans une conférence de presse conjointement animée par le ministre en charge de la Culture et son homologue des Affaires étrangères à Cotonou, les deux hommes ont dévoilé le programme du retour imminent des vingt-six biens culturels que la France restitue au Bénin. Avant le 15 novembre 2021, les précieux trésors seront sur le sol béninois selon un chronogramme bien précis. 

Juste une « semaine culturelle du Bénin au Musée du Quai Branly Jacques Chirac » du 26 au 31 octobre 2021 et le retour des biens patrimoniaux de la France vers le Bénin va entrer dans sa phase définitive. Prenant la parole, dans une conférence de presse, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a jugé bon de  rappeler tout le processus qui a conduit à l’aboutissement de cet accord entre la France et le Bénin en faveur de la restitution des biens culturels. Un processus qu'il a tenu à détailler afin de rafraîchir les mémoires.  Parmi les  dates marquantes du processus, le 26 août 2016, la date où,  en sa qualité de chef de la diplomatie béninoise, il « a saisi son homologue français pour réclamer les objets culturels emportés lors du pillage d’Abomey », près de trois mois après le 12 décembre 2016, le Président Patrice Talon, en personne « a adressé un courrier à son homologue Président François Hollande qui lui a répondu le 07 Février 2017 » puis le 26 novembre 2018 le « Président Patrice Talon a exprimé au Président français sa grande satisfaction pour le communiqué mentionnant sa décision de restituer vingt-six œuvres ». Au pas de charge, le ministre Agbénonci a rappelé les grandes lignes du long  processus qui a conduit à la sortie des vingt-six œuvres des réserves et rayons du musée du Quai Branly. Pour sa part, le ministre du Tourisme, de la culture et de l’artisanat, Jean-Michel Abimbola s’est employé à communiquer le chronogramme de l’acheminement des œuvres vers le Bénin tout en rassurant l'assistance que le Bénin est déjà prêt pour accueillir et  conserver  les joyaux dans des conditions optimales.

Raoul Nana DONVIDE