Savalou : Le Roi Tossoh Gbaguidi XIII immortalisé

Culture

 

Le roi Gandjègni Awoyo Gbaguidi XIV de Savalou a immortalisé son prédécesseur, ce dimanche à travers le dévoilement de la statue de sa Majesté Tossô Gbaguidi XIII, inaugurée à la place Panthéon de la résistance panafricaine de Kannoumonnon Sodji de Savalou.

« Le gouvernement royal de Savalou entend désormais donner une large visibilité à la commune à travers la valorisation de ses nombreux atouts » a affirmé Désiré Adadja, ministre des cultes, du tourisme et de la culture de la Cour royale de Savalou. « L'inauguration de cette statue est le démarrage de la mise en valeur de toutes les richesses culturelles, cultuelles et historiques de Savalou » a-t-il ajouté.

 « Cette statue pourrait impacter positivement à court, moyen et long terme, l'économie locale à travers le tourisme » a affirmé Gabin Alognon, président du Comité des manifestations officielles du palais royal de Savalou.

Le maire de Savalou, Prosper Yao Iroukora, s'est réjoui de l’initiative de sa majesté Gandjêgni Awoyo Gbaguidi XIV, qui vise la perpétuation des œuvres de développement laissées par feu Tossoh Gbaguidi XIII.  «  L’initiative de sa Majesté Gandjêgni Awoyo Gbaguidi XIV est louable et mérite le soutient des fils et filles de la commune » a laissé entendre Prosper Yao Iroukora, maire de Savalou.  Il a, par cette occasion réitéré son engagement à accompagner l’actuel roi dans toutes ses actions visant le développement local.

Après cette inauguration, la délégation a mis le cap sur Ouessè pour la pose de la première pierre de l'érection du portrait de feu Anatole Houndéfo, alias "Alokpon", roi du Tchingoumin. « Cet artiste a beaucoup de mérite de par ses œuvres qui sont d’une qualité exceptionnelle, un artiste du genre, est très rare » a ajouté Gabin Allognon.  Il a souhaité que le monument qui sera érigé au domicile de l'illustre disparu, soit inauguré au plus tard dans un an rigoureusement, soit le 13 août 2018 à l'occasion de la fête de l'igname à Savalou

Cette à cérémonie a connu la présence du ministre d’Etat, Pascal Irénée Koupaki, premier ministre de la Cour royale de Savalou, et des quelques autorités politiques, natives de Savalou.

 

Julien AKPLAKA