Covid-19 et le projet 2Apac : Les acteurs du cinéma soulagés

Culture

Après la longue trêve imposée par la crise sanitaire liée au coronavirus, les artistes vont pourvoir retrouver la scène à nouveau grâce au projet dénommé "Actions artistiques au profit des acteurs culturels” (2Apac) officiellement lancé, samedi 12 décembre 2020, à l’espace culturel Le Centre de Lobozounkpa.

« A cause de la Covid-19, les acteurs culturels surtout les artistes n’ont pas pu prester. Le ministère à travers cette initiative a voulu remettre les artistes en scène, et faire tourner les espaces culturels… », a déclaré le Directeur des arts et du livre, Blaise Tchéchao. Des propos salvateurs qui consolent plus d'un surtout les acteurs culturels qui ont vu les activités mise en berne à cause de la pandémie. Selon le directeur, ce projet qui vient de démarrer par le spectacle des humoristes va se poursuivre avec la danse, la musique, l’art plastique et dans plusieurs villes du pays à savoir Abomey-Calavi, Cotonou, Missérété, Natitingou et Parakou. Mais le grand public n’a pas accès aux spectacles. « Ce qui est en train de se faire c’est la captation. Le public pourra suivre le spectacle sur les réseaux sociaux ou sur les chaînes de télévision », a précisé Blaise Tchéchao. Cette formule trouvée par le ministre en charge de la culture permettra aux  artistes de toutes les disciplines d'exercer pleinement leur passion mais dans le strict respect des gestes barrières. Mais au-delà, cette initiative va permettre de panser les énormes blessures  causées  par la covid-19. La première phase de ce projet est déjà réalisée à l'espace Le Centre. Et déjà,  plus d’une trentaine d’artistes humoristes et comédiens ont pris d’assaut la scène. De la compagnie Sèmanko Wobaho, Dah Soglo à Tonton J, Oncle Bazard et Yadjo en passant par les humoristes Chromozome, Pachéco, Fridaous, Baba femelle, Barboza et autres, le plat était bien pour arracher le rire aux téléspectateurs.« Ça fait un moment que nous ne sommes plus montés sur scène. Nous avions assez de projets quand Covid-19 depuis le 19 mars 2020 a  tout arrêté. Donc c’est très difficile ce que nous avions vécu mais je bénis le ciel que les autorités de ce pays aient pensé à nous redonner un nouveau souffle de vie… Je les remercie parce que la scène nous manque. La scène c’est notre existence ». Confie  l’artiste Alexandre Atindoko alias Alèmèdjè de la compagnie de théâtre « Tout terrain». Il faut souligner que le nouveau directeur des arts et du livre Blaise Tchétchao, entré en fonction il y a quelques jours, fait déjà montre du dynamisme. On donnera pour  preuve,  la réalisation de ce projet longtemps attendu par les acteurs de la scène.  Il  a commencé très vite par dérouler sa planification. À l'en croire, grâce à ce projet, dans la catégorie des artistes musiciens, une centaine d’artistes seront impactés. Pour ce qui concerne les humoristes et Stand-upeurs, une trentaine, puis une quarantaine dans le secteur du théâtre pour ne dévoiler que ces catégories d’artistes. L’initiative crée un pont du partenariat public-privé entre le ministère et les espaces privés de diffusion. Après l’espace Le Centre, ce serait le tour des espaces Windékpé de Parakou, Tv5 de Natitingou, Artisttik Africa de Cotonou.

Raoul Donvide