Transport : Les Taxis Jaunes pavoisent davantage Cotonou

Economie

Le projet Béni-Taxi est officiellement lancé avec une flotte de 50 voitures dans la ville de Cotonou. C’était le lundi 3 juillet 2017, en présence du ministre en chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané et de certaines autorités politico-administratives.  Un projet Bénin-Taxi qui vient moderniser le transport urbain à Cotonou et environ.

Booster le développement touristique est l’une des visions du gouvernement du Président Patrice Talon. Pour y parvenir, le régime du Nouveau Départ, a opté pour le transport en commun appelé projet Bénin-Taxi dans les grandes villes du pays. Le lancement officiel de la première vague de ce projet s’est déroulé  sur l’esplanade du stade de l’amitié Mathieu Kérékou avec la remise officielle des véhicules de ce projet. « Le projet Bénin-Taxi qui sera élargi aux grandes villes du Bénin regroupe trois dimensions essentielles à savoir, la mise en place de ville et d’établissement humain durable, la création d’emplois décents et le partenariat public-privé » a déclaré Abdoulaye Bio Tchané, ministre du plan et du développement. « C’est une manière pour le gouvernement de promouvoir le tourisme, qui est une priorité dans le Programme d’Action du Gouvernement. Et c’est l’une des raisons qui a poussé le Chef de l’Etat à supprimer le Visa afin de permettre aux touristes africains de visiter le Bénin » a-t-il fait entendre. Selon le ministre Abdoulaye Bio Tchané, le projet Bénin-taxi a une empreinte écologiquement faible relativement aux options alternatives. « Les véhicules de Bénin-Taxi sont sobres en émission de carbone » a-t-il ajouté.

La flotte de Bénin-Taxi est constituée actuellement de cinquante voiture de cinq places chacune de marque Renault dernière génération. Ces véhicules sont dotés des équipements informatiques de dernière génération, ces matériels informatiques permettent de les localiser par un tracking et de les assister commercialement par les ‘’call center’’. « Les véhicules du projet Bénin-taxi seront équipés d’ici peu de connexion internet wifi à bord » a confié le coordonnateur du projet Assan Séibou. Il a précisé que sur le plan pratique, le tarif de base est de 1.000fcfa pour la course et sera également évalué en fonction des zones de circulation et du temps émis. « Plusieurs zones de parking et de points de taxi sont également prévus dans la ville de Cotonou » a ajouté le coordonnateur. Le projet Bénin-taxi est doté d’un parc de 300 véhicules pour Cotonou et environ. Ces voitures sont attribuées à des artisans conducteurs formés à l’outil informatique et qui serve de guide pour les touristes. « Ces artisans conducteurs devront travailler pour rembourser la valeur du véhicule et ces services d’accompagnement » a affirmé Assan Séibou. « Pour la gestion opérationnelle, un opérateur privé a été recruté pour assister l’Etat et créer le cadre de survie et d’accompagnement nécessaire à leur succès » a-t-il ajouté pour conclure. Bénin-Taxi qui entre dans sa phase pratique va remettre une autre vague de jaune dans la ville, en dehors des zémidjans déjà habillés en jaune.

Serge V. LANTEFO