Allocation de crédits aux exploitants agricoles : Glazoué montre son intérêt

Economie

Les autorités du ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche continuent leur tournée d'information sur l'accès aux crédits agricoles dans les départements du Bénin. Venus en grand nombre ce jeudi 03 décembre 2020, les producteurs agricoles de Glazoué ont été entretenus  sur  l'importance du Fonds National de Développement Agricole et les démarches nécessaires pour y accéder.

La salle réservée pour cette séance d'information était pleine à craquer. Preuve de l'intérêt qu'accordent les populations de Glazoué au Fonds National de Développement Agricole (FNDA). Un fonds initié par le gouvernement du Président Patrice Talon pour soutenir les producteurs agricoles surtout en cette période de coronavirus. Sous l'égide du ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, le FNDA dispose d'une cagnotte de 100 milliards de francs CFA. Pour bénéficier de ce crédit, le producteur doit présenter un projet soutenable et crédible. D'où l'organisation de la tournée d'information pour mieux renseigner les potentiels bénéficiaires sur les dispositions à prendre. « Promoteurs agricoles, producteurs du pôle 4, cette séance vous est destinée. Et merci d'être venus très nombreux» a déclaré le Directeur Général du FNDA, Valère Houssou. Selon lui, le constat fait par le gouvernement est que les producteurs agricoles ont des difficultés pour accéder aux ressources afin de financer leurs projets et surtout, s'ils y parviennent, sont soucieux des taux de remboursement; en  plus de tout cela, la Covid 19 est apparu avec ses conséquences. « La réponse du gouvernement est d'abord la création du FNDA, instrument unique de financement du secteur agricole. Puis le gouvernement a décidé de renforcer les capacités du FNDA de 100 milliards au niveau de son guichet 3. C'est une première au Bénin et dans la sous-région. Aux banques et SFD, il est mis 50 milliards pour le financement des projets agricoles, pour un taux de remboursement respectivement de 9 et 12%. 35 milliards pour garantir les taux de remboursement à 50% et 15 milliards pour bonifier les taux d'intérêt. Les banques, les SFD vous attendent. Et c'est pour vous aider à bien monter vos projets que ces séances d'information sont organisées » a-t-il détaillé. Cette nouvelle a bien sonné dans les oreilles de la population. Pour Nicolas N'Danikou, Président de l'Union communale des producteurs de soja, c'est ce qui leur manquait le plus que le gouvernement vient de leur donner. « Respectons les dispositions éditées et les informations qui nous ont été données ici afin de bénéficier de ces fonds pour financer nos projets pour nous developer » a-t-il affirmé avec grande émotion. Le maire de Glazoué Gilles Houndolo, a par ailleurs, appuyé les propos du Directeur général du Fnda. « L'agriculture est d'une importance capitale pour la survie de l'humanité. Le gouvernement du président Talon l'a bien compris et a pris les taureaux par les cornes en instituant les pôles agricoles et en créant le FNDA. Une manne dont Glazoué, l'un des grands greniers du Bénin, se positionne pour être bénéficiaire» a-t-il lancé à la population de Glazoué. L'agriculture béninoise mérite plus de soutien et d'accompagnement. C'est ce qui justifie le sérieux que met le ministre de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui dans la coordination de cette tournée d'information. « Nous ne sommes pas là pour du bavardage. Nous ne sommes pas là pour de la politique. Nous sommes ici pour parler du développement de l'agriculture. Avez-vous jamais vu un grand industriel se développer sans contracter un crédit ? Vous avez besoin de financement de vos projets pour vous développer. Ce que nous voulons c'est de vous amener à avoir de grosses productions. Alors, nous amènons les banques, les SFD à financer vos projets » a dit le ministre à l'assistance en rappelant la rigueur que doivent mettre les bénéficiaires dans l'élaboration de leur projet agricole. La ville de Glazoué fait partie du pôle 4, le plus grand pôle agricole. Présent à cette séance d'échange, son Directeur Général Kassimou Issaka a souhaité que les producteurs de son pôle soient les plus nombreux à bénéficier de ces financements. Tel un défi, il voudrait que son pôle soit le meilleur.

 

Bertin DOKO