Tournée de sensibilisation FNDA à Malanville : « Une opportunité à saisir »

Economie

Les séances d’échanges avec les promoteurs agricoles ont repris après celles organisées en 2020. La commune de Malanville a été sensibilisée ce jeudi 14 janvier 2021 sur les conditions et mécanismes d’accès aux crédits du Fonds National de Développement Agricole (FNDA).

Malanville est l’une des villes les plus productrices agricoles du Bénin. Ses prouesses méritent d’être soutenues davantage. D’où l’importance de ce fonds mis en place par le gouvernement du président Patrice Talon avec la disponibilité d’une cagnotte de 100 milliards Fcfa. « Ce fonds est pour tous producteurs agricoles, toutes filières confondues, toutes tailles confondues, petits et gros exploitants avec un taux d'intérêt de remboursement très bas », a déclaré le directeur général du Fonds National de Développement Agricole, Valère Houssou. Il a également ajouté que c’est une révolution qu’opère le gouvernement dans le financement du secteur agricole au Bénin. Lors de sa tournée de reddition de compte à Malanville le Chef de l'État n’a  pu s’empêcher de parler des réformes engagées dans le secteur agricole et le dispositif financier qui les accompagne. Une question qui a retenu l’attention du préfet du département de l’Alibori, Mohamadou Moussa : « Le Président de la République a souligné que le FNDA est une opportunité que tout le monde doit saisir. Car, a-t-dit, ce fonds est à disposition ». Une véritable aubaine pour les acteurs de la chaîne de production agricole. "Le Gouvernement du Président TALON tient parole. Quand on dit, on fait. Le chef de l'État, lors de sa tournée de reddition de compte ici, a pris l'engagement à vous faciliter l'accès aux crédits. L'environnement nécessaire est créé pour cela. L'argent est disponible dans les banques. Plus de 100 milliards. Les vrais riches, ce sont ceux qui prêtent de l'argent, ils font des bénéfices puis remboursent. C'est le moyen le plus sûr d'aller au développement", a expliqué le Ministre de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche Gaston Dossouhoui en motivant  les paysans. Selon le Directeur Général du pôle 1 dont fait partie Malanville, 144 idées de projets sont reçues en 2019. Neuf ont été présélectionnées pour la phase des analyses et quatre ont été retenues et transmises au Fnda pour un coût total de crédit sollicité de 121.562.100 F CFA. « Au titre de 2020, onze projets d'un montant total de 885.713.269 FCfa ont été retenus et soumis aux  SFD et banques primaires », a laissé entendre Jean Gbeto Dansou, le DG pôle 1. Le ministre Gaston Dossouhoui et sa délégation vont enchaîner cette tournée dans presque toutes les communes du Bénin afin de faciliter une meilleure compréhension des conditions d’accès au FNDA aux agriculteurs.

Bertin DOKO