Célébration du 1er août 2022 : Talon, les symboles et les polémiques

Politique
Le Président de la République Patrice Talon a dévoilé les plaques de 3 monuments historiques et significatifs dans l’histoire du Bénin, ceci dans le cadre de la célébration de la fête du 1er août. De l’esplanade des Amazones au Jardin de Mathieu en passant par la statue de Bio Guera à l’aéroport de Cotonou, ces symboles, outre l’aspect de la ville qui en reçoit une couche de somptuosité, n’ont pas échappé à la critique quoi que constructive des béninois. Toujours à la limite de la polémique.
Patrice Talon rentre définitivement dans l’histoire politique du Bénin. Il y est par son élection à la magistrature suprême et toute la ribambelle propre à sa gouvernance qui fait de sa gouvernance à tort ou à raison une gouvernance autocratique. Je passe les règlements politico-juridiques qui sont vus sous le couvert par certains, de règlement de compte et qui contraignent d’autres à un exil forcé ou voulu. Qu’on se le mette bien, Patrice Talon fera du Patrice Talon à la tête du pays. Rigoureux et ferme, droit dans ses bottes même s’il arrivait que sa posture soit inappropriée. Il ne s’en fiche  pas pour autant de ses décisions qui ne reçoivent aucun assentiment, il vous dira « ce n’est pas encore le moment ». 
La célébration de ce 1er août 2022, Patrice Talon l’avait rêvée. Il l’a désirée. Et il se l’est offerte sur un plateau. La période Covid a repoussé d’abord d’un an toute la scénarisation conçue made in Talon, puis vinrent des contrefaçons sur les travaux de bitumage et de sa reprise sur ordre du Chef. Deux ans se sont donc écoulés. 
Cette année 2022, comme cerise sur le gâteau, l’esplanade des Amazones, le Jardin de Mathieu et la statue de Bio Guera, trois symboles historiques qui non seulement rentrent définitivement dans le paysage culturel et touristique mais aussi politique, ont été dévoilés pour marquer l’événement. 
Ces trois symboles ont connu chacun son lot de polémiques dans l’opinion. L’esplanade des Amazones, a finalement contenu ses vagues bien que proche de la mer. Ce n’était pas la Reine Tassi Hangbé qui a été reproduite et l’amazone anonyme symbolise toute la bravoure de la femme béninoise. 
Les Jardins de Mathieu, ce lieu longtemps demeure de l’ancien Chef de l’Etat, le Général Mathieu Kérékou, s’est retrouvé du jour au lendemain, patrimoine de l’Etat et aujourd’hui sera désormais le lieu du dépôt de gerbes En Mémoire des Enfants du Bénin, dévoués à la Patrie. Bio Guera, combattant de la liberté et de la dignité africaine, n’a peut-être pas connu les polémiques des plus virulentes que les deux autres. Cette grande figure de la résistance du Dahomey et de toute l’Afrique entière, a quand-même pris la place à l’autre symbole africain qui nous souhaitait la bienvenue en terre béninoise. 
Trois symboles significatifs et des tonnes de polémiques. Impossible de passer sous silence, l’inscription au bas de notre belle amazone. On ne finit jamais d’apprendre dirai-je pour clore le débat.
Patrice Talon, aux pas de charge, marque de son empreinte l’histoire de notre beau Bénin. Ses réformes, bon gré mal gré sont conduites et n’attendent pas le holà du peuple. Et ça, c’est du Patrice Talon.
 
Ghyslain-Euloge NANGA