Congrès extraordinaire du PSD : Amoussou officialise Houngninou Ebo

Politique

 Le Parti social-démocrate (PSD) a tenu un congrès extraordinaire qui a pris fin ce vendredi 11 août 2017 à la salle des fêtes Saint Chabel à Cotonou.  Pendant 48 heures, les délégués venus de plusieurs départements ont réfléchi  sur la crise qui secoue la formation politique depuis quelques mois et annoncent de nouvelle résolution.

Le président intérimaire désigné lors du Conseil national du Parti social-démocrate (PSD), le 26 juin 2017,  est reconduit à la tête du parti comme  Bruno Amoussou  Président d’honneur et Emmanuel Golou définitivement déchargé de ses fonctions du Président du parti, sont les grandes décisions issues du  congrès qui a réuni près de 500 délégués.

 « J’ai dépassé l’âge où on traficote les statuts, où on invente les procès-verbaux, où on fait de la tromperie pour réussir dans l’action politique et c’est le manque de considération et le non-respect des textes qui m’ont poussé à réactiver ce que je pensais ne plus revivre » a déclaré Bruno Amoussou à l’ouverture du congrès extraordinaire. « La démocratie à horreur de ceux qui détruisent l’idée de rassemblement des forces politiques » a-t-il ajouté.

Dans le but de reprendre sa place au cœur de l’échiquier politique national et de trouver des solutions durables aux difficultés auxquelles les populations sont confrontées, le président d’honneur du Psd, a lancé un appel au rassemblement des partisans et sympathisants. 

« Les querelles ne nous permettront pas d’avancer. Seuls, les combats pourront permettre de construire des ensembles capables de s’exprimer au plan national et international » a affirmé Bruno Amoussou avant d’inviter les militants qu’il appelle ‘’désorientés’’ à revenir au bercail.

L’heure a sonné de se relever, de relever le parti en lui redorant son blason à travers son histoire politique pour aller à la reconquête de sa dignité dans l’union de ses fils bâtisseurs dans tout le pays a déclaré en substance Clément Houngninou Ebo, le nouveau président du Parti social- démocrate.

« Le PSD est désormais déterminé à participer à la construction d’une nation forte autour des valeurs humaines nationales, universelles, humanistes, sociales et politiques … Le PSD veut reprendre sa place au cœur de l’échiquier politique national comme une machine forte, puissante qui va travailler pour son pays, ses citoyens et ses militants » a fait savoir Clément Houngninou Ebo.

Placé sous le thème ‘’Vivre la démocratie au Psd au Bénin et en Afrique’’ le congrès extraordinaire a enregistré la présence de plusieurs responsables de parti, alliance de parti.

Faut-il le rappeler, le Parti Social-Démocrate  est au cœur  d’un différend qui oppose Emmanuel Golou à Bruno Amoussou.

 

Serge V. LANTEFO