Ministère de la Communication : Patrice Talon échange l’une contre l’autre

Politique

Le ministère de la Communication et de l’Economie Numérique a un nouveau visage. A la place de Rafiath Monrou, Patrice Talon est restée dans la même logique de compétence en y mettant une autre femme, Aurélie Adam Soulé épouse Zoumarou. Cette dernière à l’avantage d’être plus jeune et devra vite mettre ses atouts au service d’un domaine en pleine mutation.

Rafiatou Monrou ministre de la Communication a été la première ministre chargée de l’Economie numérique est une femme du sérail. Elle est ingénieure en télécommunications et a totalisé plusieurs années d’expérience dans le domaine. De 1998 à 2007, elle a travaillé chez Afripa Télécom comme technicienne de maintenance et de l’implantation des accès internet. De 2007 à 2013, elle a été responsable des interconnexions et des relations avec les clients-opérateurs internationaux et nationaux à Bénin Télécoms, l’opérateur national de téléphonie filaire et fournisseur des accès internationaux par câbles sous-marins. Après un bref passage au Canada, elle est rentrée au bercail pour faire campagne avec Sébastien Ajavon. Ce qui lui a valu d’être appelée au gouvernement.

Aurelie Adam Soulé épouse Zoumarou est Principale en charge de la Gestion des Politiques Publiques relatives au secteur des Télécommunications au sein de la GSM Association basée à Londres. En cette qualité, elle s’est occupée des aspects liés à l’engagement avec les parties prenantes (Gouvernements, Régulateurs, Operateurs, Institutions) dans la région africaine au Sud du Sahara, sur divers sujets.

Aurélie Adam Soulé est une professionnelle confirmée dans le secteur des Télécoms & TIC. Avant de rejoindre la GSM Association, qui est un association de plus de 500 opérateurs GSM dans le monde, elle était Responsable de la Gestion du Spectre à l’Autorité de régulation des télécommunications du Bénin. Elle est diplômée de Telecom SudParis et est aussi titulaire d’un Certificat en Gestion des Politiques Publiques et en Leadership de l’École Maxwell de la Citoyenneté et des Affaires Publiques de l’Université de Syracuse (New York).

Patrice Talon joue cette fois-ci sur la compétence technique mais jeune et pleine d’ambition que la maturité technique mais quelque peu complaisante de Rafiatou Monrou dans le secteur. Elle fait aussi les frais de sa pseudo proximité avec Sébastien qui l’avait pourtant proposé et dont elle ne porte plus réellement les couleurs.  Aurélie Adam Soulé connait aussi le secteur et les hommes, pour avoir fait des piges à l’Arcep. Elle devra maintenant faire avec le monde des médias. Le domaine dans lequel elle est plus attendue et qui devrait être senti dans l’opinion reste l’accès à internet à tous.

 

G-E. NANGA