Assemblée nationale en RDC: Jeanine Mabunda évincée du perchoir

Politique

Jeanine Mabunda, Présidente de l’Assemblée Nationale en République démocratique du Congo (RDC), est destituée dans la soirée du jeudi 10 décembre 2020 avec 5 autres membres de son bureau. Ce changement marque une prise de contrôle de l'Assemblée nationale par le président Tshisekedi et son camp.

C'en est fini de la coalition  entre le CACH (Cap pour le changement, alliance entre Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe) et le Front commun pour le Congo (FCC) de l'ancien Président Joseph Kabila. Après plusieurs journées d'affrontements entre les partisans du Président Félix Tshisekedi et les soutiens de l'ex-Président, Joseph Kabila au Parlement, le feuilleton a connu son épilogue. Les députés pétitionnaires ont destitué la première femme élue Présidente de l’Assemblée nationale dans le pays et 5 autres membres du bureau. Cette éviction favorise un contrôle total de l'Assemblée nationale par le Président Tshisekedi et son camp. En effet, lors d'une adresse à la Nation le dimanche 06 décembre 2020, le Président Félix Tshisekedi a acté,  la fin de l'alliance entre les deux membres de la coalition au pouvoir, le CACH et le FCC. Cette décision intervient après qu'il ait fait un bilan de son règne à la tête de la RDC.  Il a constaté que c'est du fiasco et cela est dû en grande partie à la coalition qui est au parlement. À l'entendre, son programme de réformes était bloqué et qu'il voulait soit former un nouveau gouvernement de coalition, soit annoncer de nouvelles élections. Il s'est dit prêt à dissoudre l'assemblée si nécessaire. Et il a réussi son test. Dans une déclaration faite sur son compte Twitter, l’opposant Moïse Katumbi de la coalition, "Ensemble pour le changement", une coalition de l'opposition au parlement a salué jeudi soir, ce « vote historique » des députés qui « ont répondu aux attentes de la population et honoré la mémoire de nos martyrs ». « Il n’y a plus d’obstacles pour conduireune politique en faveur de la population et mettre en œuvre les propositions issues des consultations » a ajouté Katumbi . Cette reprise en mains des choses par le président Félix Tshisekedi, va lui permettre de bien gouverner le navire Congo.

Léonce Hounliho