Quinquennat 2016-2021 : Patrice Talon satisfait

Politique

Face aux députés de la huitième législature au palais des Gouverneurs à Porto-novo pour le dernier exercice du quinquennat finissant, le Chef de l’Etat Patrice Talon a exposé l'état de la nation béninoise. Dans une allocution d’une vingtaine de minutes, le chef de l'État, a vanté le mérite des réformes sociales, politiques et économiques engagées depuis 2016. Fil infos vous résume ce qu'il faut retenir de son discours.

Durant les 5 ans, beaucoup de choses ont été faites et permettent désormais au Bénin de tenir le bon bout ou de tenir le haut du pavé. Mais des efforts restent à fournir dans plusieurs domaines. Tel est l'essentiel à retenir de l'allocution de Patrice Talon devant les parlementaires. Il a exposé l'aspect que reflète le pays dans les différents secteurs après 5 ans de gouvernance. Il a passé au crible les différentes réformes engagées dans tous les domaines.

Des réformes sociales

Le point des réformes au plan social était fort attendu. Puisque nombre de nos concitoyens dénoncent l'impéritie de ce gouvernement à opérer des réformes sociales qui vont permettre à la population de mieux vivre. Il a ainsi touché les différents compartiments de ce secteur. Estimant que « Dans tous les domaines, notre pays tient le bon bout ».  À l'entendre, l'accès à l'eau est devenu une évidence. L'eau est disponible en permanence au Bénin. « L’eau potable est désormais à la portée de deux béninois sur trois, sachant qu’avec la dynamique en cours dans ce secteur, la quasi-totalité de nos compatriotes disposera de ce bien élémentaire » a-t-il dit. De plus, il a notifié que la sécurité est renforcée dans nos villes, villages et sur nos axes routiers

Dans le domaine sanitaire, le gouvernement a reconnu que l'indice de satisfaction est faible et a invité donc le peuple béninois à patienter un peu pour constater les effets des efforts.

Le chef de l'État a passé un bon moment sur la lutte contre la corruption. Selon lui, le Bénin se singularise désormais dans la lutte contre la corruption et l'impunité. Ce qui a permis de redresser l'économie du pays. « Hier, le Bénin en proie à la corruption et à l’impunité endémique, s’illustre aujourd’hui dans une lutte implacable contre ces fléaux et le bien public est davantage respecté. Nous avons cessé de dilapider nos ressources qui sont désormais consacrées à la construction de notre pays » a-t-il avancé. Dans le secteur éducatif, les efforts peinent à produire de fruits et « notre situation demeure globalement préoccupante.(....) Mais notre faiblesse la plus préoccupante dans ce secteur vital pour notre présent et surtout pour notre avenir, est d’ordre structurel ». Et c'est une réalité. On note un manque criard d'infrastructures, d'enseignants et bien d'autres.  Comment y remédier ?  Patrice Talon ajoute « Il urge de remédier à cela en remplaçant la majorité de nos établissements secondaires et universitaires actuels par des collèges, des lycées et des écoles supérieures techniques et professionnels »

Quant à la problématique du chômage, celui-ci a notifié que malgré les efforts, le taux de chômage devient grandissant et évolue à une allure vertigineuse. « il est à noter que le taux de chômage reste élevé malgré le grand nombre d’emplois créés dans notre pays ces dernières années, aussi bien dans le secteur public que privé. Mais l’espoir du plein emploi est désormais permis à moyen terme, en raison de notre nouvelle dynamique globale et surtout de notre nouvelle vision educative » a-t-il laissé entendre

Un bilan en forme de satisfecit sur l'économie

Le Président Patrice Talon s'est délivré un satisfecit sur le plan économique. Il a parlé de la résilience de l'économie béninoise malgré la pandémie de la covid-19. « En ce qui concerne notre secteur économique, c’est-à-dire l’agriculture, l’industrie, le commerce, le tourisme, l’artisanat, la production artistique, culturelle, ludique et sportive, ainsi que les services, la tendance est remarquablement haussière et résiliente ». Il a martelé que « Notre environnement économique dispose désormais des atouts permettant l’investissement national et international créateur de richesses et d’emplois»

Par ailleurs, il a précisé que le Bénin reste et demeure un pays démocratiquement fort et où les libertés fondamentales sont respectées  « Nos libertés fondamentales, compatibles avec notre vie en communauté et notre développement demeurent, elles aussi, intangibles même si nous avons dû, pour l’intérêt général, renoncer à certaines de nos faiblesses que nous confondions avec la liberté » a-t-il affirmé.

Sur l’aspect politique, comme on pouvait s’y attendre, le Président n'a fait aucune annonce concrète sur sa candidature à la Présidentielle de 2021.

Léonce Hounliho