Point de presse du parti Les Démocrates : « Nous n'avons pas l'intention de boycotter les élections »

Politique

Réckya Madougou, Eric Houndété et les leurs militants, étaient en point de presse ce mercredi 10 février 2021 au siège du parti Les Démocrates à Cotonou. Les conférenciers sont revenus sur les faits marquants de l’actualité politique nationale et leur participation à l’élection présidentielle du 11 avril prochain.

Face à la presse ce mercredi, le parti Les Démocrates « prend à témoin l'opinion nationale et internationale de l’exclusion programmée de l’Opposition». C’est pourquoi  les responsables du parti, Réckya Madougou, Eric Houndété et d’autres cadres réaffirment leur ferme engagement à prendre part aux joutes électorales en exigeant l'abrogation de certaines lois par l'application des arrêts de la Cour Africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP). «  Au soir du 4 février 2021, la CENA a enregistré 20 candidatures. Sur le total de 159 parrains existants, avec 16 parrains au minimum par liste, 9 duos pouvaient en disposer pour se conformer aux exigences du parrainage. Quel est donc le mode de sélection des candidats à parrainer si on sait que, c'est Patrice Talon et ses alliés qui détiennent la quasi-totalité des parrains ? Alors qu’il n’avait besoin que de 16 parrains, Patrice TALON aurait exigé de ses alliés 118 parrains », a déclaré Alassane Tigri lors du point de presse. « Nous n'avons pas l'intention de boycotter les élections », a-t-il ajouté. Par ailleurs, le parti réitère ses exigences à savoir : la levée du verrou du parrainage, l'audit de la liste électorale, la tenue des assises nationales pour examiner ensemble le processus électoral, le respect des décisions de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP).

Selon la liste électorale remise, ce mercredi 10 février, à la commission électorale nationale autonome (CENA), plus de 5 millions béninois votent le 11 avril prochain.

Bertin DOKO