Présidentielle 2021 : 17 dossiers rejetés sur 20

Politique

La Commission électorale nationale autonome CENA, s’est prononcé ce vendredi 12 février 2021 sur l’examen des dossiers de candidature pour la présidentielle d’avril prochain. Il ressort de retenir que 17 dossiers ont été rejetés et 3 validés sur les 20 dossiers déposés.

Chaque candidat est provisoirement fixé sur son sort pour la consultation électorale d’avril prochain. La Cena a publié la liste des potentiels présidents et vice-présidents. Les duos Patrice Talon-Mariam Chabi Talata ; Iréné Agossa-Corentin Kohoué et Alassane Soumanou Djimba-Paul Hounkpè ; sont les trois tickets présidentiels retenus pour la compétition. Les dix-sept autres candidatures ont été rejetées. Huit raisons principales à savoir: absence d’au moins 16 parrainages d’élus conformément aux dispositions de l’article 132 dernier alinéa du Code électoral, absence de candidat et ses pièces au poste de vice-président, absence de la quittance de paiement de la caution, du manque de la déclaration de candidatures en double exemplaires, absence de quitus fiscal, absence de déclaration sur l’honneur des candidats, absence de certificat de nationalité et absence du bulletin n°3 du casier judiciaire.

Dans la même journée du vendredi, des réactions ont fusé de toutes parts surtout du côté de l’opposition. Les deux duos validés après celui du président de République, ne sont issus d’aucun parti de l’opposition de souche. Selon des observateurs politiques, Iréné Agossa-Corentin Kohoué, est un duo imposé par la mouvance pour déstabiliser le parti Les Démocrates de l’ancien président Boni Yayi. Face à la presse, Réckya Madougou candidate au poste de Président du parti Les Démocrates, s’est indignée contre le rejet de sa candidature avec son colistier Patrick Djivo. Elle dit avoir mené toutes les démarches dans les règles de l’art. « De bonne foi j’ai personnellement pris contact avec les députés et les maires. Ma décision d’aller à cette élection a été accélérée par certains de leurs maires qui sont venus me chercher », a-t-elle déclaré en insistant sur des preuves de messages écrits qu’elle dispose. L’autre réaction à chaud était celle de Joël Aïvo en duo avec Moïse Kérékou, fils du Feu président Mathieu Kérékou. « Il [Patrice Talon] a choisi de sélectionner ses adversaires parmi ses alliés et a refusé la compétition aux candidats capables de le battre dans les urnes », a posté sur sa page Facebook Joël Aïvo. Le constitutionnaliste et candidat recalé par la Cena a affirmé que « le Bénin dispose de ressources démocratiques pour relever le défi qui vient d’être lancé ».

Comme l’exige la loi, les candidatures rejetées disposent de trois jours pour compléter les pièces manquantes. Les candidats recalés peuvent également saisir la Cour constitutionnelle pour contester les décisions de la Cena. La liste définitive des candidats est prévue pour être publiée le 22 février 2021.

Bertin DOKO