Gestion des déchets ménagers à Porto-Novo : Le CBF et l’AFD portent Gbo bètô

Société

Le Conseil des Béninois en France (CBF) a tenu une séance de travail et d’échange ce mercredi 08 décembre 2021 avec les responsables de l’Agence Française pour le Développement (AFD) au siège de ladite agence à Cotonou. Débarrasser la ville de Porto-Novo de ses déchets pour la protection de l’environnement a été le principal sujet au cœur de la rencontre entre ces deux institutions en présence des journalistes.

La dégradation de l’environnement serait fatale pour l’humanité. Pour contribuer à la réduction des actions néfastes contre la nature, le Conseil des Béninois en France s’est engagé dans une politique d’amélioration de notre cadre de vie. C’est l’une des raisons du projet de gestion des déchets ménagers dans la ville de Porto-Novo présenté et soutenu par Gbô bètô qui est financé par de l’Agence Française pour le Développement à hauteur de 100.000 euros pour un coût global de 296.000€. Il s’agit d’un développement des dispositifs inclusifs de récupération, de tri et  de réinsertion des filières de valorisation des matières recyclables des déchets ménagers de la ville de Porto-Novo.

Selon Jeanne Vanuxem, responsable du pôle urbain de l’AFD, il s’avère nécessaire d’adopter un nouveau style de vie quant à la propreté de nos milieux de vie au Bénin : « Afin de faire face aux flux croissants de déchets ménagers, il est nécessaire de s’efforcer de changer la culture générale des déchets. C’est-à-dire de mettre en place des politiques axés sur le changement des styles de vie et des modes de production et de consommation qui constituent le cœur du problème ».

La mise en œuvre de ce projet protège a un bénéfice non seulement pour l’environnement mais favorise également l’emploi. « La récupération, la transformation et valorisation des déchets contribuent significativement à la réduction de la consommation des ressources en collectant mieux les déchets et en les recyclant au maximum. Elles favorisent l’emploi local tout en préservant l’environnement. La pratique du recyclage doit se développer encore plus avant pour devenir dans les prochaines années une industrie majeure productrice de matières premières issues de ce recyclage : c’est tout l’enjeu de ce projet » a déclaré Eliane Aïssi.

Ce projet trouve son important dans le développement des filières inclusives et durables de valorisation des ordures et les activités sociales autour de l’insertion socio-professionnelle pérenne des acteurs du déchet et la sensibilisation des populations.

Le Conseil des Béninois de France

Crée en Mai 1999, le conseil des béninois de France est une association regroupant 35 associations de France de diverses nationalités et toutes personnes désirant l’intégrer. Sa mission est la sélection des projets innovants pouvant contribuer au développement des pays inscrits dans ce creuset. Elle se charge de mobiliser des ressources financières auprès des partenaires techniques et financiers. Elle met à la disposition, son expertise de suivi, de contrôle et de conseil. Il est dirigé par Jean-Charles Ahomadégbé qui d’ailleurs a été réélu pour un mandat de trois ans.

Bertin DOKO