Délabrement du cimetière de Djeffa

Société

Situé dans la commune de Sèmè-kpodji, le cimetière de Djeffa est dans un état qui laisse à désirer. Il urge donc une politique d’assainissement des lieux pour permettre aux défunts de bien se reposer.

 

Clôture inexistante, situé en bordure de ruelle, des tombeaux à ciel ouvert, mal entretenus et érigé à quelques centimètres du passage, tout ceci bien entouré par une broussaille. C’est l’aspect désolant que présente le cimetière de Djeffa. Pire, certains riverains, n’ayant pas de toilettes chez eux, viennent faire leurs besoins sur les lieux la nuit, a confié Théodule Honfoga, rencontré ce 31 octobre 2015 à  l’intérieur dudit cimetière. Comme lui, plusieurs autres personnes rencontrées se désolent de l’état dans lequel se trouve ce lieu de repos éternel. C’est le cas de Mme Bonoukin Rose, propriétaire terrien dans la zone qui déplore la situation. « Je ne comprends pas comment on peut laisser un cimetière cet état. Ce n’est pas normal. Il y a des maisons qui sont aux environs et des enfants y vivent. Hors un cimetière n’est pas un lieu fréquentable pour les enfants. Mais à cause de l’inexistence de la clôture, des petits enfants vont s’amuser là. Ce qui n’est pas bien ».

Erigé en toilettes par certains riverains, le cimetière de Djeffa constitue également un refuge pour certains individus sans foi ni loi qui s’y cachent pour échapper à la colère de leurs victimes après que ce dernier les surprennent dans leurs vilains actes, selon les dires de Alban Dèhou, dont le portail de sa maison cohabite avec des tombeaux.  Il est vrai qu’à l’occasion de la Toussaint chaque année, certains jeunes de la localité se mettent en groupe pour donner un coup de balaie au lieu et c’est sans compter sur l’appui des autorités locales. Menant à plusieurs reprises des démarches à l’endroit des autorités à divers niveaux pour trouver des solutions à la situation de ce cimetière qui se sont révélées infructueuses, les riverains  appellent le nouveau maire de la commune de Sèmè-kpodji, Charlemagne Honfo, à se pencher sur la situation afin que des mesures idoines soient prises pour l’assainissement et la sécurisation dudit cimetière.

Olphyz KOUNDE