Côte d’Ivoire : la cité balnéaire de Grand-Bassam plongée dans l’horreur terroriste

Société

Ils étaient attendus de pied ferme à Abidjan, où le gouvernement ivoirien avait déployé, ces deux derniers mois, un impressionnant dispositif de sécurité. Mais les terroristes ont frappé un angle mort, le dimanche 13 mars, en prenant d’assaut à la kalachnikov la plage de Grand-Bassam, à 40 km au sud-est d’Abidjan. L’attaque a été revendiquée par Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et fait, selon un bilan officiel, 14 victimes civiles (dont plusieurs expatriés) et deux militaires, ainsi que six terroristes abattus. Une première dans le pays.

Grand-Bassam, haut lieu du tourisme en Côte d’Ivoire et classé au Patrimoine mondial de l’Unesco pour ses vestiges coloniaux, est prisé par les Ivoiriens et les expatriés. Tous les week-ends, ils sont nombreux à s’y rendre pour passer du temps entre amis ou en famille. « C’est au moment de passer à table pour le déjeuner que j’ai entendu les premières rafales », rapporte au Monde Afrique Jean-Marc, un homme d’affaires canadien installé à Abidjan. Il était 13 heures, heure locale.

Arrivé à l’hôpital général de Grand-Bassam, où affluaient de nombreux blessés dans un ballet incessant d’ambulances militaires et civiles, il dit avoir échappé de justesse à la mort. « Ils [les terroristes] étaient à 5 mètres de moi. Je n’ai pas eu le temps de les dévisager car il fallait rapidement fuir et se mettre à l’abri », ajoute-t-il, ayant tout abandonné derrière lui.

Lire la suite sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/13/cote-d-ivoire-la-cite-balneaire-grand-bassam-plongee-dans-l-horreur-terroriste_4882100_3212.html#u5HfjqyTPCPW24zt.99