Election de Didier Drogba à la FIF : La Grande désillusion !

Sport

Didier Drogba ne sera pas le Président de la Fédération Ivoirienne de Football. Il n’a d’ailleurs pas été qualifié pour aller au second tour. En cette matinée de ce samedi 23 avril 2022, toute la Côte d’Ivoire avait les yeux rivés sur l’issue de cette fameuse élection, où peut-être le cœur de milliers en Côte d’Ivoire et à travers le monde battait pour l’ancien attaquant de Chelsea, mais la réalité était autre.

La Maison de Verre à Treichville, siège de la Fédération Ivoirienne de Football, a désormais son nouvel occupant. Yacine Idriss Diallo. Il a été élu à l’issue du second tour pour un mandat de 4 ans à la tête de la FIF en attendant que l’enquête d'Intégrité l’en consacre après avis de la CAF et de la FIFA. Ainsi, le discours de Didier Drogba, DD, n’a pas eu échos, non seulement au sein des responsables de clubs, encore moins au sein de ses anciens coéquipiers. Cette élection, était-elle déjà trop politisée ou ce sont les politiques qui ont voulu une fois encore pris en otage le cuir rond au point où DD soit taxé d’un bord politique…Cette désillusion de DD a ses racines bien lointaines.

A la reconstitution des Eléphants après leur beau parcours lors des Jeux de la Francophonie en 2005, DD a rejoint les anciens ‘’académiciens’’, les Yaya, Kolo, Maestro et autres Zézéto. Didier Drogba sans avoir été pensionnaire de Sol Béni, s’est retrouvé dans cette ossature et a poussé certains sur le banc. Il a été l’artisan de la Cote d’Ivoire pour cette campagne africaine en Egypte en 2006 avant d’en être le grand perdant par son penalty manqué. Il venait d’ouvrir ainsi les nombreuses rivalités entre certains anciens cadres surtout autour du capitanat. Ces malaises n’ont jamais été vidés.

Serait-ce trop facile de confier la gestion du football ivoirien à celui qui est aujourd’hui considéré comme un Ovni mais qui a fait ses preuves sur le rectangle vert et qui par son talent en attire plus sur son pays la Côte d’Ivoire… Les mauvaises langues se sont tellement déliées sur ses relations avec l’ancien Président Laurent Gbagbo. D’autres ont trouvé son rapprochement ‘’intéressé’’ auprès de la Première Dame, Dominique Ouattara et le cocktail devenait détonnant de jour en jour. Le passage réussi au même poste de son « ami » au Cameroun était-il suffisant pour lui de le tenter dans un environnement où seules les langues de bois sont entretenues et les fourberies réservées qu’aux initiés. DD vient d’en prendre pour son grade. Il devrait pourtant le savoir qu’en football, on ne montre jamais à l’adversaire son plan de jeu. Il voulait nettoyer un environnement dans lequel il a été capitaine contre vents et marrées. Remettre de l’ordre dans un milieu où si tout tourne rond plus rien ne marche. Son challenge, organiser une belle Coupe d’Afrique des Nations en 2023 à l’image de la Côte d’Ivoire rassembleur, ne sera pas atteint en tant que patron du foot ivoirien.

Tout en félicitant Yacine Idriss Diallo, le tout nouveau Président de la FIF, DD reste muet quant à son avenir.

Lolo BLACK