Sport: Un protocole pour sauver le football béninois

Sport

Les différents acteurs du football béninois sont désormais liés par un Protocole d’accord. La signature de ce document qui pourrait sceller définitivement la crise qui secoue le football béninois depuis quelques années,  a eu lieu à la salle des Ambassadeurs du palais de la Marina en présence du Président de la République Patrice Talon.

Depuis bientôt 6 ans, le football ne tourne plus rond au Bénin. Les interminables intérêts des uns et des autres déteignent sur les performances et les nombreux jeunes qui s’adonnent à cette discipline au Bénin, ne savent plus à quel saint se vouer. Le retour aux affaires de l’ancien président du Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football, Anjorin Moucharaf, est apparu comme une duperie que certains acteurs contestent. Déjà dans l’abîme avec deux protagonistes, la crise s’est ouverte à trois ailes (aile Attolou, aile Ahouanvoébla et aile Anjorin). L’initiative du ministre des Sports, Oswald Homeky de faire signer un protocole d’entente entre ces trois ailes apparaît aujourd’hui comme la seule issue pour sauver encore ce qui peut l’être.  Les différents protagonistes, sous la houlette du ministre des Sports, Oswald Homeky, ont été conviés devant le Chef de l’Etat, Patrice Talon, à la signature d’un protocole d'entente qui intervient après plusieurs semaines de discussions et de médiations. Les représentants des différentes structures faîtières ont salué la démarche du chef de l'État et de son gouvernement ainsi que l'esprit d'union des acteurs présents. Quant au ministre des sports Oswald Homeky il a remercié ces acteurs et exprimé son profond soulagement de voir la fin de la crise qui secouait le sport béninois en général et du football en particulier. Le président de la République a réitéré son entière disponibilité à accompagner le nouveau comité mis en place et a émis ses vœux de voir tous les acteurs parler le même langage afin de révéler le football béninois á la face du monde.

Après les interventions d’Anjorin Moucharaf, Président du Comité Transitoire de gestion du football béninois, Georges d'Almeida et Francis Gbian, ces différents acteurs ont paraphé le protocole d’entente.

La fédération Béninoise de Football avec la démission de 15 membres sur 18, a connu sa première crise en 2009. En ce temps les membres démissionnaires qui étaient tous proches de l'opérateur économique Sébastien Ajavon réclamaient une gestion claire et saine et la traçabilité des fonds alloués par la Fifa. Depuis lors une succession de crises et ses corollaires ont vu le jour dans cette famille de football au Bénin.      

Mazirath Idrissou