Fête culturelle Agbésiyanlé : La communauté Watchi célèbre l'union de ses filles et fils

Culture

Les filles et fils des descendants de la communauté Watchi ont marqué d'une pierre blanche la 62ème édition de leur fête  de retrouvailles Agbésiyanlé de l’espace culturel et linguistique Watchi. Tenues du 3 au 5 avril dernier, cet événement loin d'être une simple occasion de jouissance, a été un prétexte de nouvelles perspectives pour le développement de leur communauté.

Créée en  1959, l’association culturelle et linguistique Agbésiyanlé a 62 ans. A cet effet, les filles et fils Watchi n'ont pas passé sous silence cet événement d'une envergure si considérable. Du 3 au 5 avril, le rendez-vous est pris à l'esplanade de la maison des jeunes de la ville de Comé pour une horde de cérémonies visant à immortaliser l'événement.

Moment de prière, de communion et fraternité, la fête culturelle Agbésiyanlé a connu son apothéose, le 4 avril, à la Maison des jeunes de Comè, point de ralliement pour les retrouvailles, après une messe d’action de grâce en l’église Saint-Michel de Comè. Entre joie de se retrouver autour de leur langue commune, des rythmes locaux Agbadja, Atchanhoun, Atinmèhoun et des mets locaux dont l’incontournable ablo-akpèssè et amour profond pour sa culture, enfants, adultes et vieux copieusement vertus ont communié avec fougue et modestie. Il faut dire que cette fête de retrouvaille Agbésiyanlé a été initiée depuis 1959 et un congrès de refondation de cette association a été organisé le 19 décembre 2004.Elle marque lunité et la volonté de progresser ensemble. Elle a pour objectif de « revisiter notre culture, nos arts, notre mode de vie, en un mot notre tradition » indique Jacques Tokognon, Président du comité préparatoire de la fête. A cette occasion, les différentes missions de l’association ont été rappelées.  Agbésiyanlé vise à mobiliser tous les natifs de l’espace Watchi du Bénin, du Togo et du Ghana pour l’exécution des tâches de protection, de développement de la langue et de la culture commune.

En prélude des festivités, les ministres Aurélien Agbénonci, José Tonato, Romuald Wadagni, Séverin Quenum et Oswald Homeky ont été faits membres d’honneur de l’association : dignes fils de comè.

Pour le président du Bureau fédéral de l’Association Agbésiyanlé, Expédit Houessou, de nouvelles perspectives devraient s’ouvrir pour l’association après ces retrouvailles annuelles et l’assemblée générale annoncée pour août prochain.

Les manifestations ont connu l'apothéose le  lundi 5 avril, avec la finale du tournoi Agbésiyanlé et un concert animé par Vano Baby qui a vu une forte mobilisation de la jeunesse dans la soirée du dimanche 4 avril, après le grand show assuré dans la nuit de samedi au dimanche par King Mensah venu du Togo.

Raoul Donvidé