Fête de la musique 2021: Pari gagné pour le ministre Jean-Michel Abimbola

Culture

Au Palais des congrès, ce samedi 03 juillet, le ministère de la Culture a procédé à un des concerts live les plus historiques marqué d'une pierre blanche la fête de la musique célébrée en différée. Devant un public survolté presque en transe, ces passionnés de la musique ont révélé la splendeur de la musique béninoise immensément riche.

«... Nous avons des artistes exceptionnels et très talentueux au Bénin. Nous avons également un public très fidèle, parfois difficile mais qui sait reconnaître la bonne musique et les talents (...) Nous avons mélangé les trois générations aujourd'hui. Nous avons la très jeune génération avec leur style et leur message particuliers. Ce n'est pas à nous de censurer un artiste mais à force de leur montrer que le Gouvernement et les institutionnels sont à leur côté et les suivent, ils vont véhiculer des messages plus audibles pour les aînés. C'est pour cela que nous avons mélangé les trois générations...» a expliqué  le ministre en charge de la Culture au Benin Jean-Michel Abimbola, devant les médias au terme de la fête. De Poly-Rythmo, Sagbohan Danialou à Vano, Togbè Yeton tout en passant par Zeynab, Ricos, Don Metok, toutes les générations d'artistes béninois étaient représentées. Un casting somptueux qui reste à l'actif du ministère de la Culture et tous les autres protagonistes. Le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts par le biais de ses organes techniques a fait feu de tout bois pour offrir ce beau spectacle apprécié par tous. Outre le fait que tous les artistes se soient produits en live, le cachet des artistes aurait connu une hausse. Cette quarantième édition a été l'occasion pour le ministère en charge de la culture de réitérer une fois encore l'appui du Gouvernement aux initiatives privées des promoteurs culturels et sa détermination à révéler la culture béninoise au reste du monde à travers la célébration des talents.

Aussi, le ministre a-t-il rappelé le projet de création de l'anthologie de la musique béninoise officialisant la célébration de la ‘’soixantenaire’’ de l'indépendance du Bénin. Un indice qui souligne la volonté du Gouvernement de Patrice Talon de mettre la culture et le tourisme au cœur du développement du Bénin.

Aux promoteurs privés, aux producteurs, aux managers, le ministre Abimbola en a invité à plus d'efforts pour une véritable économie culturelle et musicale. Il a souhaité que des investisseurs et producteurs à l'instar de Blue Diamond, du Groupe Empire et d'autres portent davantage les artistes béninois pour faire évoluer la musique béninoise. « Nous avons besoin de label du Bénin pour pouvoir exporter la musique béninoise » a-t-il exhorté.

Raoul DONVIDE