Soirée Salsa pour l'indépendance : Dassa-Zoumè offre un spectacle inédit

Culture

Du 30 juillet au 1er août 2021 denier, Jeco hôtel de Dassa-Zoumé a abrité la deuxième édition de la soirée salsa de l'indépendance. Entre retrouvailles et danse jusqu'à l'extase, cette soirée loin de faire office d'une simple fête est un acte patriotique pour la promotion des valeurs culturelles de la commune. Un événement mémorable riche en couleur et en danse.

72 heures durant, la commune de Dassa-zoumé a frémi au rythme de la salsa. Deux soirées et une sortie touristique pour offrir un instant de bonheur, d'échanges et de retrouvailles à cette population qui en a cruellement besoin. « L'idée d'une soirée salsa m'est venue depuis que je me suis installée ici à Dassa. Car j'ai constaté que la ville manquait un peu de distraction » fait remarquer Nadia Sallon Organisatrice de ladite soirée. A l'en croire, le choix de la danse salsa relève de sa passion pour la danse depuis son enfance. Et, dans l'une ou l'autre soirée, impossible de rester dans la salle sans esquisser quelque pas de danse. L'ambiance en était à son paroxysme. Jeu de lumière, belles sonorités, tout était au point pour une soirée hors pair. Plus qu'un événement, ce festival est un moment de partage de cultures et d'émotions.  Une ambiance bon enfant autour de la danse: la salsa et ses dérivées. Un délice réjouissance et de promotion touristique placé sous l'emblème de l'inédit et de l'attractivité. Une belle réussite à l'actif de l'organisatrice et son staff. Mieux, dans une logique de perfection, cette édition a connu plusieurs innovations. « Nous avons fait venir plusieurs artistes comme Belmonde Z, Ayodélé et le groupe Ofoutan des digne fils de Dassa. Il y a également des  danseurs professionnels qui nous sont venus du Togo, du Ghana et du Nigeria. L'autre fait nouveau est le concours défilé de mode des stylistes des collines (Glazoué, Dassa, Savalou) dont le meilleur à remporter un prix » a-t-elle renseigné

 02 heures 58

« Mesdames et messieurs, je vous prie de faire du bruit pour Belmonde Z ». Cette phrase de l'impresario prononcée ce dimanche 1er août  a mis en transe toute l'assistance. Elle injecte une nouvelle dose d'effervescence dans le public après le passage bouillonnant de Ayodélé. L'un après l'autre, la star a passé en revue les morceaux phares de sa discographie. A chaque morceau, le public survole comme un beau diable et se laisse emporter par les belles sonorités de la vedette. En duo, le public inonde la scène et  tourne au rythme du dernier artiste qui boucle la boucle. Il importe peut-être de le souligner que la soirée salsa de l'indépendance est un concept visant à valoriser ou revaloriser le patrimoine culturel du Bénin par le biais d'une soirée au cours de laquelle la danse salsa et d'autres danses Afro-cubaines sont associées aux pratiques dansantes du Bénin et du département des Collines pour renforcer l'ambiance festive, de convivialité et surtout d'unité nationale.

Nadia doit faire école

Organisatrice de la soirée salsa de l'indépendance et Présidente de l'association culturelle Wé fô, Hermine Nadia Sallon est un discours de motivation, un emblème du savoir-faire, du savoir-vivre et du savoir-être. On brandira comme preuve cette deuxième édition de la soirée salsa de l'indépendance. D'ailleurs, les initiatives de promotion et de valorisation des valeurs touristiques et culturelles ne court pas les rues. Qui plus est dans une localité comme Dassa. Une raison assez suffisante pour que l'initiative  pour que l'idée soit soutenue et dorlotée pour la sauvegarde du patrimoine culturel et touristique de la commune. Rendez-vous est donc fixé pour 2022 pour la réédition de l'exploit.

Raoul Nana DONVIDE, envoyé spécial