Décès Idriss Déby Itno : Le dernier combat fatal

Politique

Dans un communiqué lu à l'antenne de TV Tchad, le général Azem Bermandoa Agouna, a annoncé avec beaucoup de mélancolie le décès du président tchadien Idriss Déby Itno. Il aurait succombé aux blessures reçues au front alors qu'il briguait un sixième mandat à la tête du pays.

Le maréchal tchadien est décédé. Idriss Déby est mort!  « Le président de la République, chef de l’Etat, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille. C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad », a annoncé le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad. A l'en croire,  âgé de 68 ans, le président commandait son armée dans des combats contre des rebelles dans le nord durant le week-end. Un combat au cours duquel il aurait reçu un coup au front qui a eu raison de lui.  A l'instant, un conseil militaire dirigé par son fils le remplace. "Un conseil militaire a été en mis en place dirigé par son fils, le général Mahamat Idriss Déby Itno", a déclaré le porte-parole de l'armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l'antenne de la Radio nationale. "Le conseil s'est aussitôt réuni et a promulgué la charte de transition", a-t-il ajouté.

Des autorités ministérielles ainsi que  des officiers de rangs considérable avaient annoncé le  lundi dernier que le chef de l’Etat s’était rendu samedi et dimanche sur le front opposant son armée à une colonne de rebelles qui avait lancé une offensive à partir de bases arrières en Libye le jour du scrutin, le 11 avril. Promu au rang de Maréchal en août dernier, Idriss Déby Itno venait d'être réélu pour un mandat de 6 ans avec 79,32 % des suffrages exprimés, selon des résultats provisoires énoncés lundi soir par l'instance électorale nationale.

 

Raoul Donvidé.