Côte d’Ivoire : Gbagbo-Ouattara, une réconciliation historique

Politique

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a été reçu ce mardi 27 juillet 2021 au Palais Présidentiel par Alassane Ouattara. Les deux hommes se sont donné la main pour la première fois après la crise post-présidentielle de 2010 qui a fait plus de 3000 morts et des milliers de victimes.

La paix et la stabilité semblent se dessiner en Côte d’Ivoire. C’est du moins ce que l’on peut déduire d’un début de réconciliation nationale à l’image de chaudes poignées de mains entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara hier mardi au Palais Présidentiel ivoirien. Condamné pour crime contre l’humanité puis acquitté après son séjour à la Cour Pénale Internationale, Laurent Gbagbo est rentré au pays depuis le 17 juin 2021. Les deux anciens rivaux qui ont entraîné la Côte d’Ivoire dans un chaos politique et social sans précédent, sont décidés à ramener la balle à terre. Ce mardi 27 juillet, le Président de la République, Alassane Ouattara, a affirmé sa joie de rencontrer son frère Laurent Gbagbo. « 𝑀𝑜𝑛 𝑐ℎ𝑒𝑟 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡, 𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝, 𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 𝑑’𝑒̂𝑡𝑟𝑒 v𝑒𝑛𝑢 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑙𝑒 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑒 𝑑𝑒𝑚𝑎𝑛𝑑𝑎𝑖𝑡 𝑑’𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 », a-t-il déclaré au cours de la conférence de presse conjointe trente minutes après leur tête-à-tête. « 𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑦𝑠 𝑒𝑡 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑐ℎ𝑎𝑖𝑛𝑒𝑠 𝑔𝑒́𝑛𝑒́𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 », va-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, également ravi d’être accueilli chaleureusement par le peuple et au Palais de la Présidence, se dit satisfait des échanges. Il a par ailleurs plaidé en faveur des détenus et exilés  politiques. « 𝐸𝑛 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑚𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑐𝑒𝑟𝑛𝑒, 𝑗’𝑎𝑖 𝑠𝑢𝑟𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́ 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑗’𝑎𝑖 𝑖𝑛𝑠𝑖𝑠𝑡𝑒́ 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛𝑛𝑖𝑒𝑟𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑜𝑛𝑡 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑎𝑟𝑟𝑒̂𝑡𝑒́𝑠 𝑎𝑢 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑑𝑒 2010-2011 𝑒𝑡 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑛𝑐𝑜𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛. 𝐴𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑗’𝑎𝑖 𝑑𝑖𝑡 𝑎𝑢 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑒𝑡 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑒𝑟𝑒𝑧 𝑑’𝑎𝑐𝑐𝑜𝑟𝑑 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑚𝑜𝑖 𝑞𝑢𝑒 𝑗’𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑠 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑐ℎ𝑒𝑓 𝑑𝑒 𝑓𝑖𝑙𝑒 𝑒𝑡 𝑚𝑜𝑖 𝑗𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑑𝑒ℎ𝑜𝑟𝑠 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑒𝑢𝑥 𝑖𝑙𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑗’𝑎𝑖𝑚𝑒𝑟𝑎𝑖𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑓𝑎𝑠𝑠𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑙𝑖𝑏𝑒́𝑟𝑒𝑟 », a déclaré Laurent Gbagbo face à la presse.

Les deux hommes se sont convenus de se revoir de temps en temps pour rétablir la confiance et faire en sorte que les ivoiriens se réconcilient avec eux-mêmes.

Bertin DOKO