Match Bénin-Sierra-Leone : La CAF adopte le statu quo

Sport

Après avoir auditionné les deux protagonistes, la Sierra-Leone et le Bénin, la Commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) a rendu public son verdict. Elle confirme le report en juin 2021 tel que décidé par la Commission d’organisation de la CAN.

Rendez-vous sur la pelouse ! Pas de qualification sur tapis vert pour le Bénin ni pour la Sierra-Leone. Ainsi en a décidé la structure faîtière du football africain. Elle a confirmé le report du match Sierra Leone-Bénin comptant pour la quatrième et dernière journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021 qui sera jouée en 2022.  Selon la Commission de discipline de la CAF, après minutieuse analyse de tous les documents de l’affaire et surtout après avoir tenu une  réunion et entendu les deux parties, le Comité d’appel a décidé que « l’appel de la Fédération Sierra Léonaise de Football est recevable » et qu’il est « rejeté en substance ». Car après le méli-mélo du 30 mars dernier, la Sierra-Leone a saisi la CAF accusant le Bénin d'avoir refusé de jouer le match. La commission a en outre décidé la confirmation du report du match 151 Sierra Leone vs Bénin des éliminatoires de la CAN 2021 qui va se jouer en juin 2021.  Date décisive pour le Bénin enquête d'un match nul et pour la Sierra-Leone qui a l'obligation d'une victoire. Mais suite à un imbroglio lié aux résultats des tests de coronavirus, le match n’a pas été joué.  A quelques heures de la rencontre les Béninois ont été informés que 5 titulaires sur la feuille de match sont testés positifs au coronavirus. Il s’agit de Steve Mounié, Saturnin Allagbé, Jodel Dossou, Michael Poté et Khaled Adénon.  Le match a alors été repoussé de quelques heures avant que le report en juin ne soit annoncé.

En confirmant la décision de la Commission d’organisation de faire rejouer le match 151, le Commission de discipline n’a pas visiblement statué sur le flou qui a entouré les résultats des tests dont les résultats ont été publiés qu’à moins de deux heures du match. Mieux la partie béninoise s’insurge contre ces résultats dits positifs, parce que les joueurs concernés, ont été tous testé négatifs au retour à Cotonou, testés négatifs dans leur club respectif et ont même joué automatiquement. Une décision qui reste au travers de la gorge des autorités béninoises et qui pourrait être une victoire pour la partie Sierra-Léonaise. Mais avant toute chose le rectangle vert reste le même pour tous.

Raoul DONVIDE