Finale Coupe CAF 2021 : Cotonou offre le sacre à Raja Club Athletic

Sport

Le club marocain, Raja Club Athletic de Casablanca a remporté l’édition 2021 de la Coupe de la Confédération africaine de football. Opposé aux algériens de la Jeunesse Sportive de Kabylie  le club s’en sort victorieuse sur le score de deux buts à 1 sur une pelouse du Stade Général Mathieu Kérékou entièrement remise à neuf.

Raja de Casablanca remporte son deuxième trophée de la Coupe CAF après celui de 2018. Il succède au palmarès à un autre club marocain, la Renaissance Sportive de Berkane Vainqueur en 2020.

Un quart d’heure a suffi pour que les ‘’Aigles Verts’’ s’assurent de leur victoire. Après cinq minutes de jeu, Rahimi Soufiane ouvre le score pour son équipe après une passe décisive dans le dos la défense adverse. Le but au départ refusé pour position irrégulière par le sud-africain, Victor Miguel de Freitas, sera finalement accordé après consultation de la Vidéo Assistance.

A la 13e minute, Rahimi Soufiane, auteur du premier but sert magistralement au dans les 16 mètres le congolais, Ben Malanbo Ngita qui d’une frappe en pivot n’a laissé aucune chance à Oussama Benbot et envoie la balle au fond des filets, mettant ainsi Raja en confiance. Le réveil des algériens a été non seulement tardif mais aussi ne réussiront pas à inverser l’ordre imposé par les marocains jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, très tôt les Rajaouites ont été cueilli à froid. Exactement à la 46e les Canaris réduisent la marque par l’entremise de Mohamed Boulahia, qui a été servi par Rezki Harmoune. La multiplication des offensives coté des Aigles verts n’a plus rien apporté d’additionnel au compteur. Bien au contraire, l’équipe a été contrainte d’évoluer en infériorité numérique à la 63e minute de jeu et a failli corser l’addition à la limite du temps réglementaire. Malgré les 4 minutes de temps additionnel, la Jeunesse Sportive de Kabylie n’est pas parvenue à égaliser. Le Raja de Casablanca remporte ainsi son deuxième trophée de la Coupe CAF et son huitième titre continental.

Christelle TOLO KPADONOU