Copa America 2021 : Lionel Messi, enfin… !

Sport

L’Argentine est sacrée championne de la Copa America après sa victoire contre le Brésil pays hôte de la compétition. Un sacre qui permet à Lionel Messi de mettre fin aux nombreuses critiques dont il fait objet pour n’avoir jamais remporté un trophée majeur avec son pays. La Pulga n’a pas caché ses émotions à l’issue de la rencontre.

Au stade Maracana pour la finale de la 47ème édition de la Copa América, le principal tournoi international qui réunit les dix nations la Confédération sud-américaine de football, l’Argentine ne partait pas favorite. Neymar et les siens avaient les faveurs des pronostics mais c’était sans compter sur le pied gauche d’un certain Angel Di Maria.

Les premières occasions de but de cette confrontation décisive étaient brésiliennes. Après la première tentative ratée de Neymar à la 13e minute, Richarlison, manque également son opportunité à la 20e minute. Le coup du sort est intervenu juste après cette occasion ratée de Richarlison, où d’un lobe, Angel Di Maria a scellé le sort des brésiliens en inscrivant l’unique but de la partie.

Le score reste inchangé jusqu’à la pause et le restera jusqu’à la fin de la partie. Malgré l’agressivité brésilienne, toutes les tentatives sont restées infructueuses. Le sextuple ballon d’or mondial Lionel Messi décroche ainsi son tout premier trophée international majeur avec l’Argentine. La Pulga l’aura mérité, puisqu’il est impliqué dans neuf des douze buts argentins inscrits dans cette édition de la Copa America, avec 4 buts et 5 passes décisives. 

Lionel Messi , « le bonheur est immense »

Le désormais joueur libre de tout contrat avec son club de cœur, le Barça, attendait ce moment depuis très longtemps. « C’est fou, le bonheur que je ressens est inexplicable. J’ai parfois été très touché mais je savais qu’à un moment donné j’allais y arriver. J’avais beaucoup confiance en ce groupe qui est devenu très fort depuis la dernière Copa. Ce sont de très bon gars, qui vont toujours de l’avant, qui ne se plaignent jamais de rien. On a passé beaucoup de moments enfermés, mais l’objectif était clair et nous avons réussi à être champions. Le Bonheur est immense. Plusieurs fois, j’en ai rêvé. J’ai pensé à ma famille à la fin du match. Plusieurs fois, nous avons dû souffrir, partir en vacances et passer les premiers jours tristes. Cette-fois c’est différent. Nous ne réalisons pas que nous sommes champions, ce que nous avons accompli. Mais je pense que ce sera un match qui entrera dans l’histoire, pas seulement parce que nous avons gagné la Copa América, mais aussi parce que nous avons gagné le Brésil sur son sol », a déclaré le capitaine de l’Albiceleste après son sacre.

Christelle TOLO KPADONOU